Grève de la RATP : les raisons des contestations

La RATP se met en grève vendredi 13 septembre pour contester la future réforme des retraites.

FRANCEINFO

C'est un mouvement de contestation qui risque de faire grand bruit vendredi 13 septembre. La RATP se met en grève et devrait bloquer une grande partie de Paris. En cause, la future réforme des retraites proposée par le gouvernement, très mal accueillie par l'organisation. "L'âge du départ à la retraite devrait être repoussé", annonce le journaliste Michel Perrier, en duplex du d'un dépôt RATP. Actuellement, le personnel part en moyenne à la retraite entre 55 et 56 ans.

Une future retraite plus faible

Parmi les autres points qui indignent les salariés de la RATP, le montant de leur retraite pourrait être revu à la baisse. "Leur retraite est calculée sur les six derniers mois. Alors ce qui devrait changer, c'est que le montant de cette pension va être calculé sur l'ensemble de la carrière ce qui va engendrer une perte de plusieurs centaines d'euros par mois selon les syndicats", souligne Michel Perrier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le trafic sera très perturbé à Paris sur le réseau de la RATP, avec dix lignes de métro interrompues, vendredi 13 septembre 2019.
Le trafic sera très perturbé à Paris sur le réseau de la RATP, avec dix lignes de métro interrompues, vendredi 13 septembre 2019. (BERTRAND GUAY / AFP)