Grève contre la réforme des retraites : les autocars pris d'assaut pour le week-end

La grève contre la réforme des retraites oblige les usagers à trouver des plans B pour se déplacer vendredi 6 décembre. Avec l'arrivée du week-end, les "cars Macron" sont pris d'assaut et les prix s'envolentbu

france 2

C'est l'une des gares routières dont l’activité s'est intensifiée ces dernières heures. À Lille (Nord), vendredi 6 décembre, beaucoup de passagers optent pour le bus en solution de repli. "On avait anticipé il y a quinze jours. On a réservé en bus plutôt qu'en train. On doit se rendre à Paris pour le week-end", explique une Lilloise. Pour arriver à bon port malgré la grève, certains utilisent des lignes internationales comme le Lille-Düsseldorf (Allemagne) qui s'arrêtera à Bruxelles (Belgique).

>> DIRECT - Grèves reconduites, transports perturbés... Suivez la mobilisation du 6 décembre contre la réforme des retraites

Aller en Belgique pour rentrer dans le Sud de la France

"Comme je dois prendre l'avion, je le prends depuis la Belgique pour rentrer dans le Sud de la France", explique un homme. La demande exceptionnelle a conduit les opérateurs à renforcer certaines liaisons. Dès ce week-end, au moins 300 bus supplémentaires seront en service. Mais en raison des difficultés de circulation, certains cars affichent d'importants retards à la gare de Paris-Bercy. Autre désagrément rencontré par de nombreux voyageurs dans la matinée : l’envolée des prix. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bus Flixbus place de l\'Opéra à Paris, le 19 mai 2015.
Un bus Flixbus place de l'Opéra à Paris, le 19 mai 2015. (THOMAS SAMSON / AFP)