Grève chez Transavia France : un tiers des vols annulés vendredi et samedi, un quart dimanche

Le mouvement social, à l'appel du syndicat minoritaire SNPNC, a démarré jeudi et doit se terminer dimanche soir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un avion de la compagnie Transavia, à l'aéroport d'Orly (val-de-Marne), le 24 juin 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Renseignez-vous si vous devez voyager ce week-end avec la branche française de Transavia. En raison d'une grève, près d'un tiers de ses vols sont annulés, vendredi 15 juillet et samedi 16 juillet, a annoncé la compagnie low-cost. Un quart des vols sont également annulés dimanche, précise-t-elle. Entre 250 et 265 vols par jour étaient initialement prévus tout au long du week-end.

Le mouvement social, à l'appel du syndicat minoritaire SNPNC, a démarré jeudi et doit se terminer dimanche soir. Le syndicat rejette un accord signé récemment par les trois autres organisations syndicales affiliées aux personnels navigants commerciaux (PNC), dont la CGT, seul syndicat représentatif. Cet accord prévoit une "amélioration des conditions de travail sur les rotations fatigantes et des mesures exceptionnelles de pouvoir d'achat", a affirmé un porte-parole de la filiale d'Air France-KLM, qui dit compter environ 1 400 PNC.

Revalorisation des primes

La prime "satisfaction client" est passée de 500 à 1 000 euros annuels, et la prime "transport", tout comme la prime "pouvoir d'achat", ont été augmentées, ce qui équivaut à une "augmentation de 5% environ pour les bas salaires", selon la direction.

Un calendrier de discussions a aussi été arrêté et des réunions programmées pour assurer un "suivi des rotations dites fatigantes", selon la compagnie. Le SNPNC réclame une augmentation générale et pérenne des salaires dès maintenant, ce que l'entreprise refuse de négocier avant début 2023 car elle se dit contrainte par les prêts garantis par l'Etat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève des transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.