Grève à la RATP : les arrêts maladie en très forte hausse

La direction de la RATP a confirmé une information du Parisien indiquant que les arrêts maladie ont explosé depuis le début de la grève.

FRANCE 2

Après 20 jours de grève à la RATP, un chiffre fait débat mardi 24 décembre. Le nombre d'arrêts maladie a explosé depuis le début du conflit, comparé aux mêmes données un an auparavant. De quoi faire peser des arrêts de complaisance afin de limiter les pertes financières liées aux grèves. Chez les conducteurs de métros et de RER, les arrêts maladie ont été multipliés par quatre. Par trois chez les conducteurs de bus.

C'est "pour discréditer le mouvement"

Pour les syndicats, pas question de faire le lien entre ces arrêts et la grève. "Si les collègues ont des arrêts ou ont été voir un médecin, c'est qu'ils ont pathologie. Je ne suis pas médecin", réagit Laurent Djebali, secrétaire général de l'UNSA RATP Traction. "Ils veulent faire croire aux gens qu'il y a beaucoup de malades et peu de grévistes, pour discréditer le mouvement", avance un gréviste en pointant une stratégie, selon lui, de la direction.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme marche dans un couloir de la station Châtelet, à Paris, le 23 décembre 2019.
Un homme marche dans un couloir de la station Châtelet, à Paris, le 23 décembre 2019. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)