Les médecins démarrent leur grève samedi

À partir du 3 octobre, la plupart des syndicats et fédérations de médecins appellent les praticiens à cesser leur activité pour protester contre le projet de loi santé de Marisol Touraine.

FRANCE 2

Dès samedi 3 octobre, votre médecin traitant sera peut-être en grève. Les syndicats et fédérations de praticiens appellent à un arrêt de l'activité pour protester contre le projet de loi santé de la ministre Marisol Touraine. Pour comprendre les sources de leur colère, France 2 a rencontré deux professionnels.

Complications administratives et financières

Laure Lefebvre, généraliste en Normandie, va fermer son cabinet pour condamner la mesure phare du projet : le tiers payant généralisé obligatoire. Le patient n'avance plus l'argent, le médecin est directement payé par la sécurité sociale et la mutuelle, si tout va bien. Elle s'inquiète des retards de paiement, des complications administratives de devoir contacter quelques-unes des 650 mutuelles existantes.
Ophtalmologiste en région parisienne depuis 20 ans, Roland Marduel estime que ce tiers payant "est une usine à gaz". "Je suis très attaché à la médecine libérale, c'était mon choix. Si on m'empêche de la pratiquer normalement, je m'expatrierai", annonce-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Trop de patients oublient leur rendez-vous chez le médecin, ce qui perturbe l\'organisation quotidienne des praticiens et pénalise des malades, alerte l\'Union régionale des professionnels de santé d\'Ile-de-France.
Trop de patients oublient leur rendez-vous chez le médecin, ce qui perturbe l'organisation quotidienne des praticiens et pénalise des malades, alerte l'Union régionale des professionnels de santé d'Ile-de-France. (MAXPPP)