"Jusqu'à 36 heures de travail non-stop" : les internes en médecine manifestent contre leurs semaines de travail interminables

Les internes en médecine devraient légalement ne pas travailler plus de 48 heures par semaine, mais dans les faits ils sont nombreux à faire jusqu'à 70 heures.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le personnel soignant du service de réanimation de l'hôpital de Périgueux (Dordogne) le 19 Novembre 2020. (ROMAIN LONGIERAS / HANS LUCAS)

Depuis le début de l'année 2021, on compte déjà cinq suicides d'internes en médecine. Ceux-ci dénoncent en effet leurs semaines de travail interminables, qui provoquent chez eux un épuisement physique et moral. Cette situation est encore accentuée par la crise du Covid-19. Les étudiants en médecine de toute la France sont donc appelés par leurs syndicats à manifester, samedi 19 juin.

S'il faut en passer par là pour faire respecter la loi, les internes sont prêts à pointer et à badger lors de leurs stages à l'hôpital. La loi leur impose en effet 48 heures de travail par semaine maximum. Or, ces futurs médecins en font en réalité bien davantage, notamment parce qu'ils accumulent les gardes de 24 heures ou plus. "Cela peut aller jusqu'à 36 heures de travail non-stop", raconte Gaétan Casanova, président du syndicat Isni (Intersyndicale nationale des internes en médecine), "En médecine, on atteint 58 heures en moyenne par semaine, et plus de 70 heures en chirurgie, donc c'est un dépassement permanent."

Cela tue les soignants pour tout un tas de raisons que sont le burn-out, les accidents de voiture, évidemment, les AVC. Mais cela tue aussi les patients, parce que quand on est épuisé, on commet des erreurs médicales.

Gaétan Casanova, président du syndicat Isni

franceinfo

Les ministres de la Santé successifs ont beau dire qu'il faut respecter les 48 heures maximum de temps de travail, sur le terrain, rien ne change. Pour les hôpitaux, les internes en médecine sont des petites mains bien pratiques. "Les internes travaillent jusqu'à 50% du temps à faire des tâches administratives. Pourquoi donc aller embaucher une secrétaire alors que vous pouvez faire faire ça gratuitement par un interne ?", explique Gaétan Casanova. Les internes demandent un décompte effectif des heures de travail pour qu'enfin, la loi soit respectée.

Les internes en grève, le reportage de Solenne Le Hen
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève des médecins

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.