Grève des médecins : que faire si l'on est malade ?

Les médecins libéraux se mobilisent vendredi 13 novembre contre le tiers payant généralisé.

Un bulletin de salaire et un stéthoscope le 24 janvier 2014.
Un bulletin de salaire et un stéthoscope le 24 janvier 2014. (GARO / PHANIE)

Les syndicats de médecins libéraux ont appelé à la grève vendredi 13 novembre. Motif : leur opposition au tiers payant généralisé prévu par le projet de loi santé de Marisol Touraine, qui doit être examinée lundi 16 novembre à l'Assemblée nationale.

Mais que faire si vous avez un pépin de santé en cette journée de mobilisation dont les syndicats veulent faire un "vendredi noir" ?

Tentez votre médecin habituel ou un généraliste

Vérifiez d'abord si votre médecin est ou non en grève. Composer son numéro doit être votre premier réflexe.

Voyez si d'autres praticiens sont disponibles

Sinon, essayez de trouver un autre praticien. La plate-forme de rendez-vous médicaux Doctolib.fr permet de vérifier les disponibilités des médecins, par spécialité et localisation (dans 15 villes), et de prendre rendez-vous en ligne.

Ce site internet avait enregistré 40% de visites supplémentaires lors de la grève de mars dernier, signale BFMTV.

Appelez le 15 ou SOS médecins

C'est basique, mais cela mérite d'être répété : vous pouvez toujours appeler le 15, ou SOS médecins. Le président de la Confédération des syndicats médicaux français, Jean-Paul Ortiz, préconise d'ailleurs de contacter ces services de régulation d’urgence, explique 20 Minutes. Le patient se verra alors orienté vers un docteur, "qui sera dans beaucoup de cas réquisitionné par les préfets", explique Jean-Paul Ortiz.

Rendez-vous aux urgences, mais en ultime recours

Enfin, si c'est réellement grave, une seule direction : les urgences. Mais n'en usez pas à la légère : elles risquent d'être embouteillées faute d'autre solution. Elles doivent donc servir d'ultime recours.