VIDEO. A Paris, les fonctionnaires réclament hausses de salaire et créations de postes

Quelque 150 000 personnes, selon les syndicats, ont manifesté depuis la place de Port-Royal jusqu'aux abords du ministère de la Fonction publique.

France 2

Les responsables syndicaux de la fonction publique manifestaient, jeudi 31 janvier à Paris, derrière une banderole sur laquelle on pouvait lire : "Face à la crise, pour lutter contre les inégalités : développer l'emploi et les services publics, augmenter les salaires." Dans le cortège, qui s'est élancé en musique et sous la pluie de la place de Port-Royal, on pouvait lire sur des pancartes : "Fonction publique en colère", "Hollande, rends-nous la monnaie" ou encore "Salaires, emplois, c'est un droit". Environ 150 000 personnes ont défilé dans la capitale, selon les syndicats.

Les fonctionnaires étaient appelés à la grève pour demander une augmentation du point d'indice, qui sert de base au calcul des rémunérations des agents et qui n'a pas été revalorisé depuis 2010. Ils entendaient aussi obtenir l'abrogation de la journée de carence (non indemnisée) en cas d'arrêt maladie et faire part de leurs revendications sur l'emploi : des créations de postes dans les ministères "prioritaires" (justice, police, éducation) devant se traduire par des suppressions de postes ailleurs.

12 à 15 000 personnes, selon les syndicats, ont manifesté depuis la place de Port-Royal vers les abords du ministère de la Fonction publique à paris le 31 janvier 2013
12 à 15 000 personnes, selon les syndicats, ont manifesté depuis la place de Port-Royal vers les abords du ministère de la Fonction publique à paris le 31 janvier 2013 (JEFF PACHOUD / AFP)