Taxis, enseignants et contrôleurs aériens en grève : mardi noir en perspective

Ce mardi 26 janvier sera perturbé par les grèves des agents de la fonction publique, des enseignants et des contrôleurs aériens qui réclament une hausse de leur pouvoir d'achat. Une manifestation des taxis contre les VTC est également prévue.

France 3

Les chauffeurs de taxi prévoient des actions de grande ampleur dans les principales villes du pays. À l'origine de leur colère, la concurrence des voitures avec chauffeurs, qu'ils jugent déloyale. Des opérations escargot et des barrages filtrants sont prévus, notamment autour des aéroports. Autre mouvement de grève dans l'Éducation nationale. À Marseille, les professeurs se préparent à descendre dans la rue avec, en ligne de mire, la réforme du collège prévue à la rentrée.

Perturbations dans les aéroports

Mobilisation dans les collèges, mais aussi dans les écoles primaires, où un professeur sur deux pourrait être absent. À l'origine de cette grève : des revendications salariales. "Nous, on a une différence de salaire par exemple avec les autres pays d'Europe, sur une moyenne de 400 euros par mois. 800 euros avec l'Allemagne alors qu'on fait à peu près le même nombre d'heures", explique Chantal Belliot, directrice d'école élémentaire. Des services d'accueil devraient être mis en place dans la plupart des établissements, mais certaines écoles resteront fermées. Enfin, les contrôleurs aériens sont eux aussi en grève. Près de 20% des vols sont annulés.

Le JT
Les autres sujets du JT