Grève des enseignants : une union syndicale exceptionnelle

Sept syndicats de l'éducation nationale appellent à la grève lundi 12 novembre, ce qui n'était pas arrivé depuis 2011. Le mouvement est-il suivi ? Dorothée Lachaud fait le point depuis Paris.

France 2

"On ne dispose pas encore des chiffres de la mobilisation, mais ce qui est sûr c'est que Jean-Michel Blanquer, pour sa première grève en tant que ministre de l'Éducation nationale, peut s'attendre à une forte mobilisation", explique la journaliste de France 2 Dorothée Lachaud en direct du Lycée Jean-de-la-Fontaine situé à Paris. "Tous les syndicats, de la maternelle jusqu'au lycée, ont appelé à faire grève lundi 12 novembre. C'est une union syndicale rare. La dernière datait de 2011", précise la journaliste.

Blanquer maintient le cap

Mardi 13 novembre, le budget de l'Éducation nationale va être discuté à l'Assemblée nationale. "Les suppressions de postes qui ont été annoncées suscitent déjà la colère des enseignants. Mais face à cette colère, Jean-Michel Blanquer maintient le cap et assume les suppressions de postes, ainsi que la priorité donnée à l'école primaire, où 1 800 postes vont être créés", indique Dorothée Lachaud. À Paris, les enseignants se rassembleront à 14h30, puis ils prendront ensemble la direction du ministère.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation d\'enseignants à Marseille (Bouches-du-Rhone), le 14 juin 2016.
Manifestation d'enseignants à Marseille (Bouches-du-Rhone), le 14 juin 2016. (AFP)