Vidéo Grève aux urgences de l'hôpital d’Orléans : les soignants racontent

Publié Mis à jour
BRUT
Article rédigé par

À Orléans, depuis un mois, les urgences n’acceptent plus que les urgences vitales. En cause, des conditions de travail qui se dégradent, poussant les aides soignantes et les infirmières à l’arrêt maladie et les médecins à la grève.

“Ça hurle, on voit des gens dénudés dans le couloir, des personnes âgées”

Les personnels de santé dénoncent les “conditions terribles” d’accueil aux urgences de l'hôpital d’Orléans, qui résultent des mauvaises conditions de travail. 

“C’est l’horreur parce que quelqu’un a besoin de nous, mais on n’a pas le temps”, raconte une infirmière. “Il y a une tension qui est palpable et on voit des gens qui sont pas bien, et on n’a pas le temps”.

“OK, j’ai tué personne… Mais j’ai pris soin de personne non plus”

L'hôpital connaît depuis toujours un afflux de patients trop important par rapport aux capacités d'accueil, Matthieu Lacroix, porte-parole des médecins urgentistes de l'hôpital d'Orléans, explique : “Dans notre département, le Loiret, on est un des pires déserts médicaux de France.”

En conséquence, l’épuisement du personnel de santé qui a décidé de se mettre en grève. Parmi les revendications du personnel, la garantie au quotidien d’une quarantaine de lits pour les nouveaux patients qui arrivent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.