Urgences : Montauban poursuit la mobilisation après les annonces d'Agnès Buzyn

Après les annonces de la ministre de la Santé pour régler la crise des urgences lundi 9 septembre, beaucoup de professionnels estiment que ce plan sera inefficace, notamment à Montauban (Tarn-et-Garonne).

FRANCE 3

La grève dure depuis trois mois aux urgences de Montauban (Tarn-et-Garonne) et les mesures annoncées par Agnès Buzyn n'ont pas convaincu. Malgré une aide de 750 millions d'euros, ce plan ne répond pas aux attentes du personnel. Même déception du côté des syndicats qui considèrent que la somme allouée est insuffisante. "Dans notre département il y a déjà d'énormes déserts médicaux (...) à Montauban même les cabinets de ville sont débordés", explique Agnès Séguéla de Force ouvrière.

La grève se poursuit

De son côté, le patron des urgences, Pierre Mardegan, membre de La République en marche, se dit satisfait du plan présenté par la ministre de la Santé. "Depuis quinze ans, il n'y a pas eu d'investissements à ce niveau", estime-t-il. La grève va donc se poursuivre aux urgences de Montauban. 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée des urgences du CHU de Nantes (Loire-Atlantique), le 27 août 2019.
L'entrée des urgences du CHU de Nantes (Loire-Atlantique), le 27 août 2019. (LOIC VENANCE / AFP)