VRAI OU FAKE Les infirmières ont-elles vu leur salaire augmenter en début de carrière de 200 euros depuis 2017 ?

Dans une interview au "Journal du dimanche", Edouard Philippe assure que depuis le début du quinquennat, le salaire des infirmières "débutantes à l’hôpital" a augmenté de 200 euros par mois. C'est faux. 

Une infirmière procède à une prise de sang.
Une infirmière procède à une prise de sang. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Le salaire des infirmières en début de carrière aurait augmenté de 200 euros par mois depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron, en 2017. Edouard Philippe l'affirme dans le Journal du dimanche, publié dimanche 6 octobre : "Une infirmière débutante à l'hôpital, c’est 200 euros de plus par mois depuis le début du quinquennat."  C'est faux.

Dans la fonction publique hospitalière, comme dans le reste de la fonction publique, les carrières et rémunérations fonctionnent selon des grilles d'indice. Si l'on se réfère au protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR), adopté en 2016, une augmentation du salaire des infirmières depuis le début du quinquennat est effectivement constatée. Toutefois, les 200 euros mis en avant par le Premier ministre sont encore loin. D'après ce document, la rémunération est passée de 1 747,87 euros brut à 1 818,18 euros brut, soit une augmentation de 70,31 euros brut.

L'indice, majoré à 373 au 1er janvier 2017, est passé à 388 début 2019. Ce sera 390 au 1er janvier 2020. La revalorisation depuis le début du quinquennat atteindra alors 78,67 euros brut pour les infirmières débutantes. Bien loin du chiffre de 200 euros avancé par le chef du gouvernement. Cette augmentation de 200 euros brut depuis 2017 ne concerne d'ailleurs pas non plus les infirmières hospitalières non débutantes.