Hôpital Saint-Joseph : un centre de santé aide les urgences

Parmi les mesures annoncées par Agnès Buzyn pour réformer les urgences, l'accent a été mis sur la collaboration avec les médecins généralistes pour permettre un désengorgement de l'hôpital. C'est déjà le cas à l'hôpital Saint-Joseph à Paris. 

FRANCE 3

Elle se présente aux urgences à cause d'une vilaine douleur au pied qui l'empêche quasiment de marcher. Comme le veut la procédure à l'hôpital Saint-Joseph de Paris, Halyet Majoul est rapidement reçue par une équipe d'infirmières, qui observe et interroge. En quelques minutes et après un coup de fil aux médecins du service, la décision tombe : la patiente ne relève pas des urgences, elle est orientée vers un médecin généraliste à l'extérieur. 

Une réorientation des patients vers les médecins généralistes

"Beaucoup de patients préfèrent rester aux urgences, quitte à attendre jusqu'à huit heures pour voir le médecin des urgences. Généralement, quand on renvoie les patients vers le médecin généraliste, ils avancent les frais. Ici, pas forcément", explique Vanessa Da Silva Cerqueira, infirmière à l'hôpital Saint Joseph. Réorientée, Halyet Majoul se dirige vers le centre de santé situé à quelques mètres des urgences pour consulter les médecins généralistes, qui essaient d'absorber le flux de patients supplémentaires. 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée d\'un service d\'urgences en grève, à l\'hôpital de Valence (Drôme), le 27 mars 2019.
L'entrée d'un service d'urgences en grève, à l'hôpital de Valence (Drôme), le 27 mars 2019. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)