Démocratie : la rue peut-elle imposer sa loi ?

En plateau, Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine, tente de répondre aux propos d'Emmanuel Macron qui avait déclaré que la "démocratie n'est pas dans la rue".

Une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme du Code du travail a eu lieu un peu partout en France ce jeudi 21 septembre. Emmanuel Macron avait déclaré que "la démocratie n'était pas dans la rue". En plateau, Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine, rappelle que la démocratie est pourtant née dans la rue, "dans ce que les Grecs appelaient l'agora, cet espace de contestation, de confrontation : la place publique".

La rue a-t-elle toujours raison ?

Les Grecs disaient : "Nous avons mis le pouvoir au milieu". "Ça veut dire que personne ne peut s'approprier le pouvoir, ni les dirigeants, ni les opposants, ni la majorité, ni l'opposition. C'est cela la démocratie", explique en plateau Martin Legros. Et de préciser : "Le pouvoir n'appartient plus à personne. Ça veut dire que la politique n'est pas dans la rue uniquement, mais elle n'est pas non plus à l'Élysée ou ailleurs, elle est dans la circulation entre ces espaces".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants CGT à Marseille protestant contre la loi travail, le 8 juin 2017
Des manifestants CGT à Marseille protestant contre la loi travail, le 8 juin 2017 (CITIZENSIDE/GERARD BOTTINO / CITIZENSIDE)