Cet article date de plus de dix ans.

Grève à Air France: des perturbations mais peu de vols annulés

Pourquoi le personnel fait-il grève à partir de samedi ? Quelles seront les perturbations ? Quels sont les précédents ? FTVi vous répond.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Un voyageur patiente à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle (Val d'Oise), le 28 octobre 2011. (AUBOIROUX / LE PARISIEN / MAXPPP)

Le ciel des vacances sera perturbé à partir du samedi 29 octobre et ce jusqu'au mercredi 2 novembre. Des hôtesses et stewards d'Air France ont appelé à faire grève en plein weekend prolongé de la Toussaint. Air France garantit néanmoins que huit vols sur dix seront assurés. Pour faire face au manque de personnel à bord, la compagnie a décidé dans la matinée de limiter les vols moyen-courriers à 100 passagers.

FTVi fait le point sur les perturbations à prévoir et les raisons de ce nouveau mouvement social.

• Pourquoi cette grève ?

La composition des équipages, que la compagnie veut réduire sur certains vols, est au cœur du contentieux. Les syndicats estiment que la direction demande aux hôtesses et stewards, les "personnels navigants commerciaux" (PNC) d'offrir la même qualité de service et de sécurité avec moins de personnel à bord.

Six syndicats d'hôtesses et de stewards (Unsa, SNPNC-FO, CGT, CFTC, SUD, CFDT) sur sept appellent les 15 000 PNC d'Air France à la grève. Ils représentent plus de 70 % des voix aux dernières élections professionnelles en mars. Le premier syndicat de PNC, l'Unac (affiliée à la CFE-CGC), a levé son préavis mardi.

• Quelles sont les perturbations à prévoir ?

Air France prévoit d'assurer 80 % de ses vols. Cependant, "des retards et des annulations à chaud, c'est-à-dire le jour du départ, sont à prévoir, a prévenu la compagnie aérienne vendredi. Une forte incertitude subsiste quant au niveau de participation du personnel navigant commercial à ce mouvement, car il n'est pas obligé de prévenir la compagnie de [ses] intentions.".

Samedi, la compagnie aérienne a décidé de limiter ses vols moyen-courriers à 100 passagers. Difficile de savoir quelles répercutions cette décision aura exactement sur le trafic, mais Air France prévient déjà que "des retards sont à prévoir". Un passager d'Orly était plus pessimiste, samedi matin: "On nous a placés sur liste d'attente en nous expliquant qu'il n'y avait pas assez d'hôtesses et stewards à bord. Mais si on n'embarque pas dans notre vol, on risque de ne pas pouvoir partir aujourd'hui. C'est de l'arnaque en matière de communication, car tous les vols sont affichés à l'heure".

Avant de se rendre à l'aéroport, il est donc conseillé de vérifier sur le site d'Air France, sur les sites mobiles ou les applications pour smartphones les prévisions de trafic mises à jour. Les voyageurs peuvent également envoyer un SMS au 6-3654 avec le numéro de leur vol. Depuis la France, les voyageurs peuvent aussi appeler le 01 57 02 10 58 (appel non surtaxé). 

Les billets peuvent être modifiés ou échangés sans frais. "Si un vol a été annulé ou retardé de plus de 5 heures, le billet pourra être remboursé", précise Air France. Pour cette démarche, le groupe invite ses clients à utiliser un formulaire disponible en ligne.

• Habituellement, ce type de grève est-il suivi ?

Si chaque mouvement social a ses particularités, la direction d'Air France - et certainement les voyageurs qui partaient en vacances à cette période - se souviennent de l'épisode de 2007. Cette année-là, les PNC d'Air France avaient fait grève pendant cinq jours, perturbant très fortement le trafic aérien.

Air France avait été critiquée pour avoir sous-estimé le nombre de grévistes et affiché des prévisions qu'elle n'avait pas pu tenir. La compagnie avait annoncé assurer 90 % de ces vols la veille de la grève, avant de devoir descendre à 70 % puis 60 %. Tous les syndicats de PNC sauf l'Unac avaient appelé à la grève, comme aujourd'hui. Mais les raisons de ce conflit étaient surtout salariales.

Les autres grosses grèves datent de septembre 2002 et de juin 1998. Il y a neuf ans, plus de la moitié des vols avaient été annulés lors d'un arrêt de travail de quatre jours, lancé pour demander une augmentation globale de salaires de 17 %. Ce conflit avait rompu la trêve sociale observée chez Air France depuis 1998. Cette année-là, les pilotes avaient presque paralysé le trafic pendant dix jours, pour protester contre une baisse des salaires décidée par la direction en échange d'actions de l'entreprise.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.