Grève de contrôleurs aériens : 75% des vols en moyenne mardi

Un syndicat de contrôleurs aériens maintient son préavis de grève pour mardi. Les perturbations devraient essentiellement se concentrer sur les aéroports du sud de la France, les vols vers le sud de l’Europe et vers le Maghreb.

(Une grève dans le contrôle aérien à partir de ce mardi © Maxppp)

Selon la Direction générale de l’aviation civile, les trois quarts des vols prévus mardi devraient être assurés. Le programme est calculé à partir de la consigne donnée par la DGAC aux compagnies. Elle leur a demandé de réduire de 20% leurs vols dans les aéroports du sud de la France et vers plusieurs destinations au départ de Paris.  

 

Les aéroports impactés par une grève reconductible

La demande de réduction des vols émanant de la DGAC concerne les aéroports de Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux. La mesure à destination des compagnies aériennes vise aussi des vols au départ de la région parisienne et à destination du sud de la France, du sud de l’Europe et du Maghreb. Sur la liste figurent notamment l’Espagne, le Portugal, le Maroc, la Tunisie et l'Algérie. Les passagers sont invités à se rapprocher de leur compagnie, pour vérifier le maintien ou non de leur vol.

 

Un syndicat dans le mouvement

 

L'Unsa-ICNA a appelé à la grève du 24 au 29 juin pour réclamer davantage de moyens dans le plan prochainement présenté à Bruxelles pour la période 2015-2019. Le troisième syndicat des aiguilleurs du ciel réclame des investissements plus conséquents dans ce plan regroupant les projets de financement de la navigation aérienne.

Le SNCTA, premier syndicat parmi les contrôleurs, a, lui, levé son préavis dimanche. Il dit avoir obtenu du gouvernement, des moyens supplémentaires.