Cet article date de plus de douze ans.

Goodyear plombé par la crise

Le géant du pneumatiques a annoncé jeudi être encore en déficit au second trimestre et avoir supprimé 1700 emplois
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Comme son concurrent français Michelin, le producteur américain de pneumatiques est touché de plein fouet par la crise (© F3 NPDCP)
Le géant du pneumatiques a annoncé jeudi être encore en déficit au second trimestre et avoir supprimé 1700 emploisLe géant du pneumatiques a annoncé jeudi être encore en déficit au second trimestre et avoir supprimé 1700 emplois

La perte nette s'élève à 221 millions de dollars sur les trois mois terminés fin juin contre un bénéfice net de 75 millions sur la même période l'an passé.

Le producteur américain indique par ailleurs avoir supprimé 1.700 emplois dans le monde sur cette période (d'avril à juin).

Touché par la crise et l'effondrement du marché automobile, Goodyear affiche néanmoins une perte nette pour le deuxième trimestre inférieure à celles des deux trimestres précédents : 330 millions de dollars au quatrième trimestre 2008 et 333 millions au premier trimestre.

Des mauvais résultats tirés vers le bas par des charges de 116 millions liées à ses restructurations mais également par un effondrement de 25% de ses revenus, tombés à 3,9 milliards de dollars, contre 5,2 milliards un an plus tôt.

Les performances commerciales du groupe, qui ont pâti d'une réduction de 17% en volume des ventes de pneus ainsi que d'un effet de change défavorable, ressortent cependant au-delà des anticipations de Wall Street, qui prévoyait un chiffre d'affaires de 3,79 milliards de dollars.

"Il y a peu de discussion possible quant à la gravité de la crise économique et industrielle que nous avons affrontée ces trois derniers trimestres. Nous commençons à voir certains signes de stabilisation et de reprise, mais trop fragiles à ce stade et trop épars au niveau mondial", a commenté le PDG Robert Keegan.

"Nos résultats se sont stabilisés par rapport aux trois premiers mois de 2009, grâce à la baisse des prix des matières premières et à nos mesures stratégiques (pour réduire les coûts)", a-t-il ajouté.

Sans oublier les différentes mesures de restructuration qui ont généré des économies de 200 millions de dollars au deuxième trimestre, a souligné Goodyear dont l'objectif de réductions de coûts pour l'ensemble de l'exercice reste fixé à 2,5 milliards de dollars.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.