VIDEO. Concerts : le marché noir des billets

Les billets de concert se revendent de plus en plus sur le Net. L'équipe de France 2 a enquêté sur cette technique généralisée.

FRANCE 2

La législation est claire : seuls les producteurs sont autorisés à vendre des billets. Pourtant, les reventes explosent sur la toile, mais aussi sur le terrain.

Pour le concert d'un des groupes du moment, London Grammar, la file d'attente est longue alors qu'il n'y a plus de places. Plus aucun moyen de trouver des billets dans les circuits officiels. Pourtant, certains ont réussi à avoir des places : " Je suis allé voir sur les sites de revente de places et j'ai vu qu'il y en avait plein. Je les ai achetées comme ça, je les ai payées 49 euros ", témoigne un jeune homme.  

En face du concert, les vendeurs à la sauvette sont aussi en place. 

Des spécialistes de la revente de billets

"Un vendeur nous a proposé une place pour 100 euros alors qu'il les avait payées 45 euros " , raconte un passant.

L'équipe de France 2 a abordé ces vendeurs en caméra cachée. Leur méthode est simple : racheter et vendre les places aux spectateurs devant la salle : " Si vous en voulez, on en a et si vous en vendez, on achète " dit l'un d'entre eux à la journaliste de France 2.

Ils ajoutent : "On fait ça à tous les concerts. En fait, on est trois à vendre, on travaille tous les trois ensemble."

Pas un grand concert n'échappe au marché noir des places. Les prix peuvent atteindre des sommets comme le concert de Lady Gaga organisé à Paris : le prix officiel maximum était de 100 euros le billet, contre plus de 600 euros sur des sites de revente. 

Le JT
Les autres sujets du JT