Soupçon de fraude à la carte bancaire : la biathlète Julia Simon ressort libre de sa garde à vue, "soulagée d'être entendue"

La biathlète Julia Simon est désormais libre. Elle avait été placée en garde à vue mardi matin, soupçonnée de fraude à la carte bancaire. Elle explique que son identité "a été usurpée", d'après son avocat.
Article rédigé par franceinfo - France Bleu Pays de Savoie
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
La Française Julia Simon lors de la Coupe du monde de biathlon IBU à Ostersund, en Suède, le 12 mars 2023. (ANDERS WIKLUND / TT NEWS AGENCY)

La garde à vue de la biathlète Julia Simon, soupçonnée de fraude à la carte bancaire, a été levée dans la soirée mardi 24 octobre, selon les informations de France Bleu Pays de Savoie. La championne est ressortie libre.

Julia Simon, qui avait été placée en garde à vue dans la matinée mardi 24 octobre à Albertville en Savoie, est soupçonnée d'avoir effectué sur internet plusieurs achats frauduleux de produits high-tech (type Go-Pro) pour un montant total d'environ 2 000 euros, en utilisant la carte bancaire de sa coéquipière Justine Braisaz-Bouchet, à son insu. Justine Braisaz-Bouchet avait déposé plainte.

Lors de son audition par les gendarmes mardi pendant deux heures, Julia Simon a nié les faits. Selon son avocat Christian Borel, la biathlète de 27 ans estime que son identité "a été usurpée". "Elle était soulagée d'être entendue", confie l'avocat à France Bleu Pays de Savoie. Julia Simon a également déposé plainte contre X pour usurpation d'identité. "Il ne suffit pas d'avoir un numéro de carte bancaire pour réussir à acheter des biens d'une certaine valeur", précise l'avocat qui rappelle que pour les achats effectués, "de 500 à 600 euros", il y a eu "des opérations de codes" demandées, type 3D-secure.

Les investigations se poursuivent pour déterminer qui a passé commande, depuis quel ordinateur ou smartphone et avec quelle adresse IP. Me Borel parle de "faits insignifiants", il est persuadé que les analyses techniques permettront d'innocenter sa cliente. Julia Simon souhaite à présent que "ces choses s'arrêtent, qu'on revienne au sport, qu'elle reprenne sa saison avec l'équipe de France", ajoute l'avocat de la championne. La nouvelle saison de Coupe du monde de biathlon démarre le 25 novembre prochain en Suède.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.