Cet article date de plus de huit ans.

Les volaillers soupçonnés d'entente sur les prix

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Les volaillers soupçonnés d'entente sur les prix -
Les volaillers soupçonnés d'entente sur les prix Les volaillers soupçonnés d'entente sur les prix - (France 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Après l'entente des prix sur les yaourts, celle sur les volailles. Une trentaine d'entreprises se seraient en effet accordé sur les prix.

L'autorité de la concurrence s'apprête à épingler le secteur des volailles. Une trentaine d'entreprises se seraient mis d'accord sur les prix pour se battre contre la grande distribution. L'autorité de la concurrence veut le prouver.  Pour elle, entre 2000 et 2007, les industriels de la volaille se seraient réunis illégalement. Parmi eux, des poids lourds du secteur, la fédération de l'aviculture, mais aussi Loué, Le Gaulois, Gastronome, Duc ou encore Doux.

Riposte de la grande distribution

Mais les volaillers n'auraient pas réussi à imposer leurs vues. La grande distribution, aurait refusé d'appliquer ces hausses de prix. Pour l'association de consommateurs UFC-Que choisir, cette entente reste préjudiciable au consommateur. "S'entendre pour établir des prix élevés de manière artificielle, c'est aller à l'encontre de l'intérêt économique et c'est maintenir des gains beaucoup trop importants pour ces entreprises", explique Amal Taleb d'UFC-Que choisir. L'autorité de la concurrence pourrait faire payer aux entreprises de volaille 10% de leur chiffre d'affaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.