Cet article date de plus de six ans.

La lutte contre la fraude aux arrêts maladie s'organise

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
La lutte contre la fraude aux arrêts maladie s'organise
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 a suivi une contrôleuse de la sécurité sociale lors de visites de contrôle dans l'Eure.

La fraude aux arrêts maladie a coûté 196 millions d'euros en 2014, la lutte est donc essentielle pour les caisses primaires d'assurances maladie (CPAM). Émilie mène l'enquête pour la sécurité sociale dans l'Eure. Elle se rend au domicile d'une jeune femme arrêtée par son médecin car elle attend un enfant et tout est en règle pour cette future maman. "C'est nécessaire d'avoir des contrôles au domicile", estime cette assurée. Deux à trois jours par mois, Émilie parcourt les routes du département pour vérifier les certificats des personnes en arrêt maladie. Les visites sont aléatoires, mais nécessaires, car les arrêts ont coûté 1,2 million d'euros à la CPAM de l'Eure l'an dernier. 

Une lutte conjointe

L'enjeu pour la cellule de lutte contre la fraude est donc de retrouver les tricheurs et de récupérer les sommes versées qui sont parfois conséquentes. "On peut avoir des montages complexes avec des fausses entreprises qu'on peut appeler des coquilles vides", explique Mélanie Dylewicz, responsable du service de lutte contre la fraude pour la CPAM de l'Eure.
 
Les fraudes impliquent désormais tous les services publics. L'Urssaf, la CPAM ou encore Pôle Emploi étant concernés, la lutte se fait désormais en partenariat entre tous ces services. En 2015, 343 fraudeurs ont été épinglés en Normandie.
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.