L'Assurance maladie veut lutter contre la fraude

Pour lutter contre la fraude à la Couverture maladie universelle complémentaire, l'Assurance maladie va contrôler 10% des adhérents chaque année.

Voir la vidéo
France 2

L'Assurance maladie s'attaque à la fraude sociale. Dans son viseur, la CMU complémentaire qui compte actuellement 5,2 millions de bénéficiaires. Certains d'entre eux tricheraient sur les plafonds de revenus (8 645 euros par an) afin d'être pris en charge à 100%, sans aucune avance de frais. La Couverture maladie universelle complémentaire permet aussi de bénéficier de tarifs réduits sur l'électricité, le gaz et les transports.

Les comptes bancaires seront examinés

Selon Le Parisien, l'Assurance maladie aurait constaté 10% de fraude. Pour lutter contre ce fléau, la Sécurité sociale entend contrôler les comptes bancaires des bénéficiaires pour vérifier leur niveau de ressources. Les cas de fraude les plus graves pourront être punis de 12 000 euros d'amende et même poursuivis au pénal. Au total, 10% des adhérents seront contrôlés chaque année.

Le JT
Les autres sujets du JT
La base de données prévue par la loi de santé devrait rassembler les informations contenues dans les feuilles de soins de l\'Assurance maladie, les fiches d\'hospitaliation ou encore les données récoltées par les assureurs de santé.
La base de données prévue par la loi de santé devrait rassembler les informations contenues dans les feuilles de soins de l'Assurance maladie, les fiches d'hospitaliation ou encore les données récoltées par les assureurs de santé. (CITIZENSIDE/GERARD BOTTINO)