Fraude fiscale : les réseaux sociaux passés au crible

Les réseaux sociaux et les données internet seront désormais épluchés pour traquer la fraude fiscale. L'expérimentation menée pourrait se généraliser.

FRANCE 2

Bercy a décidé de s'armer face à la fraude. Le ministère de l'Économie et des Finances compte bien utiliser l'intelligence artificielle sur les réseaux sociaux et les sites de vente en ligne . Des algorithmes pourront cibler trois délits : la fausse domiciliation à l'étranger pour éviter de payer ses impôts en France, la contrebande et le travail au noir. Les contrôleurs de Bercy traquent toute la journée les profils suspects, comme une personne qui vend illégalement des cigarettes sur Facebook.

Big Brother ?

Cette surveillance accrue et automatique inquiète l'opposition. Certains députés parlent même d'un contrôle à la Big Brother. Pour repérer les fraudeurs, Bercy a aussi décidé de mieux rémunérer les citoyens qui lui donnent des informations ; le plafond de 1 million d'euros sera revu à la hausse. Grâce aux indics, le ministère a récupéré 100 millions d'euros de redressement en deux ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les réseaux sociaux et les données internet seront désormais épluchés pour traquer la fraude fiscale. L\'expérimentation menée pourrait se généraliser.
Les réseaux sociaux et les données internet seront désormais épluchés pour traquer la fraude fiscale. L'expérimentation menée pourrait se généraliser. (FRANCE 2)