Cotisations sociales ; les vrais chiffres de la fraude sociale

Le travail dissimulé aurait fait perdre 7 à 9 milliards d'euros à l'État en 2018, soit près de 3% des cotisations versées par les patrons.

france 2

Selon une note confidentielle révélée par "Les Échos", le travail dissimulé représenterait un manque à gagner pour l'État de 6,8 à 8,4 milliards d'euros. Plusieurs secteurs, comme le bâtiment sont particulièrement pointés du doigt. En mai 2018, le 20 Heures avait suivi des inspecteurs du travail. Leur objectif est simple : ils sont là pour contrôler que l'employeur verse bien les cotisations sociales.

Le travail au noir représente entre 5,2 et 6,5 milliards d'euros par an

Le travail au noir s'avère être la cause principale des irrégularités constatées. Il représente entre 5,2 et 6,5 milliards d'euros par an. Le reste relève généralement d'erreurs comptables, sans intention manifeste de frauder. Des chiffres trois fois moins élevés que ceux de la Cour des comptes qui évaluait la triche entre 20 et 25 millions d'euros en 2014. La nouvelle estimation de l'organisme de contrôle de la Sécurité sociale serait plus réaliste selon un économiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Code du travail photographié à Paris, le 3 avril 2008.
Un Code du travail photographié à Paris, le 3 avril 2008. (MAXPPP)