Cet article date de plus de six ans.

Contrefaçons : un manque à gagner de six milliards d'euros par an pour la France

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Contrefaçons : un manque à gagner de six milliards d'euros par an pour la France
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Kering, un géant du luxe français a décidé de porter plainte contre un site chinois connu pour ses contrefaçons. Sur le plateau de France 2, Magali Boissin fait le point sur la contrefaçon en France.

Récemment, Kering, un géant du luxe français a décidé de porter plainte contre le site chinois Alibaba pour ses contrefaçons.

La contrefaçon représente un manque à gagner de six milliards d'euros par an en France. Les 78 grandes maisons de luxe françaises mettent en avant un argument : elles emploient 165 000 personnes dans l'hexagone en comptant les sous-traitants.

Pas une première

Ce n'est pas la première fois qu'un géant du luxe attaque un site de commerce en ligne pas assez regardant. "Le numéro un mondiale du luxe, LVMH, contre la boutique de commerce en ligne Ebay : six ans de procès et finalement un accord secret en 2014", rapporte Magali Boissin en direct sur le plateau de France 2. En première instance, Ebay avait été condamné par le tribunal de commerce de Paris à 40 millions d'euros de dommages et intérêts.

Par ailleurs, si un particulier se fait prendre après avoir acheté une contrefaçon, il risque jusqu'à deux fois la valeur du produit authentique, une peine de trois ans de prison, plus des sanctions pénales. Les douaniers sont très vigilants. 1,5 million de contrefaçons vendues sur Internet ont été saisies l'an dernier par les douaniers dans les centres de tri.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fraude

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.