Raymond Barre suspecté de fraude fiscale

Le Canard enchaîné a révélé que Raymond Barre, ancien Premier ministre et modèle de vertu pour la droite, avait placé des millions d'euros en Suisse. Ses héritiers vont payer la note.

France 3

Raymond Barre resurgit douze ans après sa mort dans une affaire de fraude fiscale. Depuis trois ans, la justice française enquête en toute discrétion sur les comptes bancaires de l'ancien Premier ministre Raymond Barre. Le Canard enchaîné révèle qu'il aurait caché à Genève (Suisse) 11 millions de francs suisses, l'équivalent de 7 millions d'euros. À l'Assemblée nationale, des députés se disent stupéfaits. "Celui-là même qui a donné des leçons d'austérité aux Français, qui leur a demandé de se serrer la ceinture", affirme Stéphane Peu, député PCF.

Le "père la rigueur" fraudeur ?

Depuis 2016, la justice enquête sur le patrimoine accumulé par Raymond Barre : plus de 13 millions d'euros à sa mort en 2007, dont une villa à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes). Comme Premier ministre, il avait accès à des millions de francs en liquides, des fonds secrets qui pouvaient être retirés sans laisser de traces. Une pratique depuis interdite. Contacté, l'avocat des enfants de Raymond Barre n'a pas souhaité s'exprimer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Raymond Barre, Premier ministre, le 3 janvier 1980.
Raymond Barre, Premier ministre, le 3 janvier 1980. (GEORGES BENDRIHEM / AFP)