Héritage : Raymond Barre a-t-il caché de l'argent en Suisse ?

Mercredi 3 juillet, "Le Canard enchaîné" affirme que Raymond Barre, ancien Premier ministre décédé en 2007, aurait caché en Suisse de son vivant près de 7 millions d'euros. La justice française a confirmé qu'une enquête était ouverte depuis 2016 sur des soupçons de "blanchiment et fraude fiscale".

FRANCE 2

Raymond Barre a-t-il caché de son vivant de l'argent en Suisse ? La question est au cœur d'une enquête ouverte depuis 2016 par la justice française. L'information émane du journal Le Canard enchaîné. Le magot est estimé à 11 millions de francs suisses, l'équivalent de 7 millions d'euros, touchés à sa mort par sa famille, qui n'aurait pas déclaré l'héritage.

Raymond Barre, chantre de la rigueur budgétaire

Raymond Barre a été professeur d'université, ministre de l'Économie et des Finances, puis Premier ministre en 1976. Il avait fait de la rigueur budgétaire sa marque de fabrique, prenant même des engagements devant les députés. "La première démarche dans ce domaine est de faire disparaître la fraude fiscale", avait-il déclaré le 5 octobre 1976 à l'Assemblée nationale. À sa mort en 2007, le patrimoine de Raymond Barre aurait été estimé à 13 millions d'euros. Depuis trois ans, les enquêteurs tentent de savoir d'où venait l'argent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Raymond Barre, Premier ministre, le 3 janvier 1980.
Raymond Barre, Premier ministre, le 3 janvier 1980. (GEORGES BENDRIHEM / AFP)