Force Ouvrière organisera sa propre manifestation le 23 mars à Paris et laisse le choix à ses délégations en région

Il n'y aura donc pas d'unité syndicale sur les pavés de la capitale. Si les cinq syndicats CGT, CFDT, FSU, Solidaires, Unsa ont annoncé le 15 février l'organisation d'une journée de grèves et de manifestations interprofessionnelles le 23 mars, FO réservait sa réponse.Le suspens est tombé. FO fera bande à part.

Jean Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière
Jean Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière (France 3)

Il n'y aura donc pas d'unité syndicale sur les pavés de la capitale. Si les cinq syndicats CGT, CFDT, FSU, Solidaires, Unsa ont annoncé le 15 février l'organisation d'une journée de grèves et de manifestations interprofessionnelles le 23 mars, FO réservait sa réponse.

Le suspens est tombé. FO fera bande à part.

"On manifestera le 23, notamment à Paris, probablement le matin et pas avec les autres" syndicats, a déclaré jeudi Bernard Devy, secrétaire confédéral chargé du secteur retraite et protection sociale complémentaire. FO manifestera le même jour car sinon "les salariés ne comprendraient pas", mais "on a quelques divergences car on pense que le sujet des retraites est le sujet prioritaire", a ajouté M. Devy.

"On laisse nos organisations" manifester au niveau régional, comme elles le souhaitent, si elles "ont envie de se rapprocher" des autres syndicats, a toutefois indiqué M. Devy. "Certains iront manifester avec les autres syndicats" mais "avec nos propres revendications étant donné qu'on était pas signataire de la déclaration intersyndicale du 15 février, a-t-il encore précisé.

Ce n'est pas le première fois que FO se distingue des autres organisations syndicales. L'an dernier, elle "avait mis en garde contre l'usure des manifestations à répétition" et "proposé, une journée de grève franche, position qui vaut toujours aujourd'hui" indique la déclaration publiée jeudi à l'issue de la commission exécutive de FO.