Faux billets : plusieurs commerçants piégés par la "movie money"

La "movie money" est une nouvelle source d'approvisionnement dans le trafic de faux billets. Des fausses coupures en euros fabriquées en Chine, qui sont à l'origine destinées à être utilisées dans les films.

France 3

Dans sa petite boutique parisienne, Raoul Marzouki, un cordonnier voit défiler des clients toute la journée. Il y a quelques jours, il a bien failli être la victime d'une affaire de fausse monnaie. "Il y a une semaine, un jeune homme qui est venu ici avec un faux billet de 50 euros, il m'a tendu ce billet, il est là. Je lui ai arraché de la main", témoigne Raoul, en montrant l'imprimé en question devant les caméras de France 3. Le cordonnier, habitué à ce genre d'arnaque reconnait le billet factice.

On les trouve facilement sur internet

"C'est la série. C'est la quatrième ou cinquième personne, en un mois", affirme Raoul Marzouki. En quelques clics sur internet, on trouve les coupures utilisées par les arnaqueurs : des faux billets de banque imprimés pour le cinéma. Sur un site chinois par exemple, pour un peu plus de 10 euros, il est possible d'en commander une centaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Une quinzaine d\'habitants du village de Villarramiel (Espagne) ont reçu des enveloppes contenant des billets d\'un mystérieux donateur. 
 Une quinzaine d'habitants du village de Villarramiel (Espagne) ont reçu des enveloppes contenant des billets d'un mystérieux donateur.  (JENS BUTTNER / DPA-ZENTRALBILD / AFP)