Cet article date de plus de quatre ans.

Factures d'électricité : un rattrapage de près d'un milliard d'euros pour les clients d'EDF

Le Conseil d'Etat avait décidé d'annuler, en juin, deux arrêtés qui avait permis de geler les tarifs réglementés, puis de limiter leur hausse à 2,5% au 1er novembre 2014. Pour les particuliers, cela représente un montant de 30 euros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une hausse rétroactive de 1,50 euro par mois est prévue pour les 28 millions de clients soumis aux tarifs réglementés de l'électricité. (DENIS CHARLET / AFP)

Les clients d'EDF connaissent désormais le montant de la facture. Le rattrapage des prix appliqué par l'entreprise atteindra près d'un milliard d'euros, selon deux arrêtés publiés au Journal officiel, lundi 3 octobre. Au total, plus de 28 millions de clients sont concernés par ces tarifs réglementés de vente d'électricité (bleus résidentiels et verts).

A la mi-juin, le Conseil d'Etat avait décidé d'annuler deux arrêtés qui avait permis de geler les tarifs réglementés, puis de limiter leur hausse à 2,5% au 1er novembre 2014. Cette augmentation avait été jugée insuffisante par la plus haute juridiction administrative en France, qui avait réclamé un arrêté pour fixer de nouveaux tarifs, rétroactivement, sur les périodes allant du 1er août au 31 octobre 2014 et du 1er novembre 2014 et le 31 juillet 2015.

Un montant de 30 euros pour les particuliers

Concrètement, le montant du rattrapage s'élève à 30 euros pour les particuliers abonnés au tarif bleu résidentiel, ce qui représente un montant global de 814 millions d'euros, indique la délibération de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Pour les consommateurs abonnés au tarif vert (professionnels gros consommateurs), formule tarifaire qui n'existe plus depuis le 1er janvier, le rattrapage atteindra 184 millions d'euros, ce qui porte le montant total à 998 millions d'euros.

Après la décision du Conseil d'Etat, la ministre de l'Energie, Ségolène Royal, avait indiqué que ce rattrapage serait étalé sur 18 mois pour limiter son impact sur la facture des consommateurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.