Face à la baisse des dotations, les collectivités doivent couper dans leurs dépenses

Les communes sont les principales collectivités touchées. À Sceaux, Gennevilliers ou Montauban, des coupes ont dû être réalisées pour maintenir les villes à flot.

FRANCE 2

La baisse des dotations de l'État aux collectivités représente un total de 3,7 milliards d'euros de manque à gagner. Ce sont les communes qui portent l'essentiel de l'effort à hauteur de deux milliards d'euros. Viennent ensuite les départements avec 1,2 milliard d'euros puis les régions avec 0,5 milliard d'euros. "Cela représente en moyenne pour les communes 2 % de leur budget, mais c'est plus dans certains cas", explique Jean-Paul Chapel, journaliste de France 2.

Coupes dans les dépenses

"Pour faire face, les mairies doivent couper dans les dépenses et chaque maire choisit le domaine dans lequel rogner", poursuit le journaliste. "Par exemple à Sceaux, la crèche ferme désormais 30 minutes plus tôt. Dans cette même ville, la fréquence du nettoyage municipal a été réduite. À Châlons-en-Champagne, plusieurs écoles sont regroupées dans le même réfectoire. À Montauban, des festivals ont été supprimés. À Gennevilliers, la construction d'un nouveau terrain de football attendra", détaille Jean-Paul Chapel. Une commune sur trois a décidé d'augmenter les impôts locaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cochon tirelire avec une chaîne autour du pied.
Cochon tirelire avec une chaîne autour du pied. (STEVEN PUETZER / PHOTOGRAPHER'S CHOICE)