Essonne : le conseil départemental menace de couper les aides sociales

Le nouveau président de la collectivité estime que ses prédecesseurs ont laissé une situation financière catastrophique. France 3 fait le point sur cette annonce qui inquiète les habitants.

Voir la vidéo
FRANCE 3

L'élu Les Républicains François Durovray a fait une annonce choc dans l'Essonne. Le nouveau président du conseil départemental a rédigé des courriers pour dénoncer la mauvaise gestion de son prédecesseur de gauche, parlant d'une dette cachée de 108 millions d'euros. "Je tiens entre mes mains l'un des 600 courriers que j'ai adressé aux établissements de personnes âgées et de personnes handicapées pour leur expliquer que mes prédecesseurs n'avaient pas voté le budget suffisant pour les payer toute l'année 2015", indique-t-il au micro de France 3. Le nouvel élu propose d'étaler les versements sur six ans. Les associations concernées estiment que cette solution ne serait pas tenable, car pour certaines, les aides représentent un quart de leur budget annuel.  

Un règlement de compte

L'affaire prend une tournure politique. Jérôme Guedj, l'ancien président de la collectivité invite son successeur à respecter la loi. Il estime que ces aides sont des dépenses obligatoires. Le préfet de l'Essonne a pourtant estimé que le rééchelonnement n'était pas illégal. Les associations pourraient donc faire les frais de ce règlement de compte politique.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Durovray, président du conseil départemental de l\'Essonne, à Evry, le 31 mars 2015.
François Durovray, président du conseil départemental de l'Essonne, à Evry, le 31 mars 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)