Épargne : l'assurance-vie menacée par les taux très bas

C'est le placement préféré des Français, mais il risque de disparaitre. Les assurances-vie sont en péril selon l'agence de notation Moody's.

france 2

Avis de tempête sur le placement préféré des Français. Dans un rapport, une agence de notation s'alarme. Lorsque les compagnies placent votre épargne, elles sont rémunérées avec des taux très faibles, voire négatifs. Elles perdent donc de l'argent, leur situation devient préoccupante. "Dans un contexte de taux très bas, l'assurance-vie coûte de plus en plus cher aux assureurs et de ce fait, si rien ne changeait, il pourrait y avoir un problème de difficulté financière voire de faillite", précise Philippe Crevel, économiste, directeur du Cercle de l'épargne.

Des taux de rendement qui plongent

La faillite s'est déjà produite au Japon entre 1997 et 2000. Aujourd'hui, pas de danger immédiat en France pour les spécialistes, mais pour les épargnants, le taux de rendement de l'assurance vie plonge : de 5,3% en 2000, il passe à 1,8% en 2018. Car les contrats sont liés aux emprunts d'État, peu rémunérateurs. Pour gagner davantage, il faudrait miser sur la bourse. Un pari plus risqué.

Le JT
Les autres sujets du JT
La moitié des personnes interrogées dans le sondage CSA publié le 15 septembre 2014 piochent dans leur épargne quand leur porte-monnaie est vide.
La moitié des personnes interrogées dans le sondage CSA publié le 15 septembre 2014 piochent dans leur épargne quand leur porte-monnaie est vide. (GARO / PHANIE / AFP)