"Un groupe qui gagne des millions de dollars qui nous propose un sèche-linge, c'est indécent" : la colère des salariés de Whirlpool à Amiens

La direction de Whirlpool à Amiens a proposé un sèche-linge au personnel qui réclamait une augmentation salariale, rapporte France Bleu Picardie. Et a déclenché la colère des syndicats.

FRANCEINFO

Un sèche-linge proposé aux salariés de Whirlpool à la place d'une augmentation : c'est la direction qui a avancé l'idée mercredi 28 mars. Les syndicats demandaient une augmentation significative avant la fermeture du site d'Amiens, le 31 mai : au minimum 4%, comme l'an dernier. La direction a préféré leur proposer une compensation en nature.

La proposition est jugée indécente pour Frédéric Chantrelle, délégué CFDT à Whirlpool Amiens. Il s'est confié à France Bleu Picardie. "Un groupe qui gagne des millions de dollars qui nous propose un sèche-linge, c'est indécent. Un charcutier va partir avec sa tranche de jambon le soir, ça me paraît raisonnable, mais une multinationale qui propose un sèche-linge ! Les gens ont plus besoin de pouvoir d'achat que d'un sèche-linge. Que Whirlpool revienne à la table avec des choses sérieuses !"

France Bleu Picardie rappelle que Whirlpool n'en est pas à sa première proposition de ce type. Lors du départ de l'activité lave-linge du site d'Amiens en 2002, les salariés s’étaient vu offrir une machine à laver.

La direction a prévu une nouvelle réunion sur les négociations annuelles obligatoires le 19 avril. Les syndicats demandent un rendez-vous avant cette date sous peine d'engager des actions

Frédéric Chantrelle (à gauche) et Patrice Sinoquet (à droite), délégués CFDT à l\'usine Whirlpool d\'Amiens, en mars 2017
Frédéric Chantrelle (à gauche) et Patrice Sinoquet (à droite), délégués CFDT à l'usine Whirlpool d'Amiens, en mars 2017 (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)