Salariés de l'usine Whirlpool : qui les a convaincus ?

Visite surprise de Marine Le Pen et Emmanuel Macron ce mercredi 26 avril à l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme). France 2 vous donne le sentiment des salariés après leur départ. 

FRANCE 2
Spectateurs d'un duel politique qui se joue devant leur usine ce mercredi 26 avril, ces ouvriers de Whirlpool à Amiens (Somme) reprochent aux deux candidats de les avoir abandonnés pendant la campagne. "Je pense qu'ils auraient été un peu mieux accueillis s'ils étaient venus avant", confie un des salariés. Mais pour beaucoup, la cible c'est surtout Emmanuel Macron. 

Le discours de l'enfant du pays ne convainc pas

"Pourquoi il est venu ? Parce que Marine est venue, sinon il serait pas venu. On appelle ça une girouette", s'indigne un des employés de l'usine. "Ça fait trois mois que la fermeture de l'usine a été annoncée et il vient maintenant. Il aurait pu venir avant le mec, c'est un Picard", ajoute un autre. Le discours de l'enfant du pays ne les convainc pas toujours, mais certains voudraient y croire. La plupart sont certains que leur usine sera bien délocalisée. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen pose avec des sympathisants, le 26 avril 2017, devant l\'usine Whirlpool d\'Amiens (Somme).
Marine Le Pen pose avec des sympathisants, le 26 avril 2017, devant l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme). (AFP)