Électroménager : peut-on encore fabriquer en France ?

L'usine Whirlpool d'Amiens, dans la Somme, a fermé, et aujourd'hui, seules quelques marques d'électroménager ont résisté aux délocalisations.

Voir la vidéo
France 3

L'usine Whirlpool d'Amiens (Somme) a fermé, et aujourd'hui, seules quelques marques ont résisté aux délocalisations. Sèche-linge, lave-linge, lave-vaisselle, ou réfrigérateur... Aucun de ces appareils n'est désormais fabriqué en France. Il reste en effet moins de dix sites de production en France pour le gros électroménager. Des usines de fours ou de cuisinières, mais bientôt plus de sèche-linges avec la fermeture de Whirlpool. C'est sur le petit électroménager que le savoir-faire résiste le mieux : robots, friteuses sans huile, avec un champion du "made in France", le groupe Seb.

Une image, une expérience et une capacité d'innovation

L'explication est toute simple pour ce spécialiste des investissements industriels : "Dans le culinaire, les marques françaises bénéficient d'une image, d'une expérience aussi et d'une capacité d'innovation qui font qu'elles sont plus fortes, et la localisation de leurs activités va probablement perdurer aussi", explique David Cousquer, de l'observatoire de l'investissement Trendeo. Car la cuisine reste une grande affaire française ; les marquis ont donc tout intérêt à produire à côté de leurs clients. Quant à l'export, le "made in France" continue à vendre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Petit électroménager.
Petit électroménager. (MAXPPP)