Violences sanctionnées : les précédents dans les autres entreprises

Après les violences à Air France, France 2 revient sur les précédents d'affrontements entre la direction et les salariés.

FRANCE 2

Entreprise Goodyear dans la Somme, des membres de la direction séquestrés par le personnel. La tension monte. Après 30 heures de bras de fer, les cadres sont relâchés et l'entreprise porte plainte avant de renoncer.  Les salariés ne sont pas poursuivis en justice. L'entreprise a depuis fermé ses portes.

Fermeture d'usine chez New Fabris

Du côté de Caterpillar, quatre cadres ont été séquestrés un jour et une nuit après l'annonce de la suppression de 733 postes. 19 salariés reçoivent une lettre de licenciement pour faute. Aujourd'hui, seul un élu CGT est toujours dans l'entreprise.

Autre exemple, chez New Fabris dans la Vienne. 360 salariés menacent de faire sauter l'usine avec des bombonnes de gaz. Au final, pas de poursuite judiciaire et l'usine ferme un mois plus tard. Et pour finir, pas de poursuite non plus chez Metaleureurop. Une fourgonnette avait été jetée à l'eau par des salariés. L'usine a été rasée en 2006.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pierre Plissonnier, le DRH de la division long-courrier d\'Air France pris à partie, est escorté loin des manifestants en colère devant le siège de la compagnie, le 5 octobre 2015 à Roissy (Val-dOise).
Pierre Plissonnier, le DRH de la division long-courrier d'Air France pris à partie, est escorté loin des manifestants en colère devant le siège de la compagnie, le 5 octobre 2015 à Roissy (Val-dOise). (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)