Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Montebourg veut investir dans la voiture sans conducteur et le dirigeable

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Interrogé sur les grands projets prévus par le gouvernement pour relancer l'industrie française, le ministre du Redressement productif a détaillé certains investissements du futur.

C'est une vision du futur qu'a proposée Arnaud Montebourg, mercredi 19 juin. Invité d'Europe 1, le ministre du Redressement productif a annoncé la préparation d'une "trentaine de plans industriels, comme à la grande époque du pompidolisme, du gaullisme ou du mitterrandisme". Défendant les grands programmes technologiques de ces périodes, grâce auxquels la France a "des secteurs où nous sommes leaders mondiaux", il a présenté un certain nombre d'exemples de ces innovations à venir : la "voiture sans chauffeur" (c'est-à-dire un véhicule sans conducteur), le dirigeable, ou encore le drone civil.

Interpellé sur le financement de ces programmes, le ministre a écarté la mobilisation de la Banque publique d'investissement (BPI) : "Nous avons une BPI qui n'est pas chargée de financer les grands programmes technologiques. Ça, c'est plutôt le grand emprunt, (...) c'est un programme très utile et nous souhaitons l'étendre". Comme l'explique le JDD,  le grand emprunt, lancé par l'État français en 2010, a levé 35 milliards d'euros. Il est structuré autour de cinq programmes, dont le fil rouge est l'innovation et la croissance de demain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.