Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Envoyé spécial. Bien-être au travail : "Ce qui est bon pour les salariés est bon pour les entreprises"

Les salariés d’une petite entreprise de fromage au lait cru de Lozère sont chouchoutés par leur patronne. Tous les lundis, ils peuvent se faire masser par un kinésithérapeute… Ces séances coûtent 1 000 euros par mois à la société. Extrait du magazine "Envoyé spécial" du 1er septembre. 

Il fait bon vivre pour la vingtaine d’employés d’une fabrique de fromage au lait cru installée au cœur de la Lozère. Le maître-mot de cette entreprise qui vend ses produits dans toute la France n’est pas "rentabilité", mais "bien-être au travail".

Chaque lundi, le personnel a droit à la visite du kinésithérapeute du village voisin. Comme tous les salariés, Nicolas bénéficie d’une séance de trente minutes de massage pour soulager ses douleurs et tensions. Cette consultation est entièrement prise en charge par l’entreprise.

"On est tous bienveillants les uns envers les autres"

"Ça fait du bien, on va pouvoir attaquer… Tout doucement, quand même…" affirme, souriant, le salarié en se relevant avec précaution après sa séance entre les mains du kiné. Que pense-t-il de cette initiative de sa patronne ? "C’est exceptionnel. Cela va dans le sens de l’entreprise. On est tous bienveillants les uns envers les autres." 

Justement, la bienveillance est le crédo de la dirigeante de cette société. Ces séances lui coûtent 1 000 euros par mois, mais il s’agit pour elle d’un investissement et non pas d’une dépense : "Un coût tout seul, cela ne veut rien dire, estime Florence Pralong. La maladie me coûte, comme d’autres choses… Ce qui est bon pour les salariés est bon pour les entreprises."

Extrait de "Travail : tous bienveillants ?", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" le 1er septembre 2016.

Envoyé spécial. Bien-être au travail : massage
Envoyé spécial. Bien-être au travail : massage (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)