Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Désir et Placé veulent une loi sur les salaires des patrons du privé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
RTL, I-TELE
Article rédigé par
France Télévisions

Le premier secrétaire du PS et le chef de file des sénateurs écologistes proposent d'encadrer les hautes rémunérations, après la polémique sur la retraite chapeau de Philippe Varin.

Après la polémique provoquée par la retraite chapeau du patron de PSA, Philippe Varin, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a déclaré envisager de légiférer pour limiter les indemnités versées aux dirigeants du privé. Une loi sur les retraites chapeaux, mais aussi sur les rémunérations et les parachutes dorés des grands patrons, des ténors de la majorité l'appellent de leurs vœux, jeudi 28 novembre.

"La preuve est faite que la France est un pays qui ne s'autorégule pas", a estimé Jean-Vincent Placé, le chef de file des sénateurs écologistes. "L'arbitrage qui avait été fait par le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, était de dire : 'Non, on va trouver une charte éthique'. Ça marche bien, la preuve", a ironisé le sénateur de l'Essonne sur i-Télé. "Il faut, si le code que le patronat a lui-même édicté ne fonctionne pas, envisager de légiférer. On ne peut pas l'écarter", a confirmé sur RTL Harlem Désir, le premier secrétaire du PS.

"J'étais déjà favorable à la loi proposée par le président de la République pendant sa campagne. Je souhaite que l'on revienne sur ce débat-là", a poursuivi le sénateur de l'Essonne. "Il y a notamment des dispositions qui ont été introduites dans d'autres pays qui visent à la transparence sur la rémunération des dirigeants. C'est ce qu'on appelle le 'say on pay'", a détaillé le patron du Parti socialiste, en guise de pistes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.