Un site de Crowdfunding pour soutenir le monde rural

La plateforme Mimosa se destine au maintien d'activités dans le monde agricole. Samuel Fraquet, qui vient d'ouvrir une ferme en Corrèze, a fait appel à cette contribution citoyenne.

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Samuel Fraquet, originaire de la Mayenne, a décidé d'ouvrir une ferme Saint-Privat en Corrèze. Son ambition : faire du lait bio. Il a quand même dû emprunter 300 000 euros à la banque pour le cheptel et la rénovation de la salle de traite. Et ce n'est pas suffisant. Les étables sont vétustes, il faut les aménager. "Pour faire face à mes investissements, il faut que je tourne à 40-42 vaches laitières toute l'année. Actuellement, je n'ai que 28 places dans le bâtiment", détaille cet éleveur laitier. Il a fait appel au crowdfunding. Pour retaper l'étable, il lui faut 35 000 euros supplémentaires. 

Contribution citoyenne

Il fait donc appel à Florian Breton, un homme de 30 ans qui a créé une plateforme de financement participatif sur internet, pour collecter les fonds. Samuel ne peut plus emprunter. "Le banquier va me dire non, je suis déjà endetté", affirme Samuel. "Le projet de Samuel va être soumis à la contribution des citoyens, Corréziens et Français en général, qui voudraient être acteur de son projet", explique Florian Breton dont le site de crowdfunding Mimosa se destine au maintien d'activités dans le monde rural. "En moyenne, les gens donnent 98 euros et ont une contrepartie inédite. Ils sont attachés à notre identité", dit-il. Une fromagerie qui produit du cantal a déjà décidé d'aider Samuel Fraquet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donner de la visibilité à un mouvement de contestation, financer un projet immobilier… Le crowdfunding a plusieurs facettes.
Donner de la visibilité à un mouvement de contestation, financer un projet immobilier… Le crowdfunding a plusieurs facettes. (JOOS MIND / THEIMAGE BANK / GETTY IMAGES)