Cet article date de plus de cinq ans.

Travail dominical : la Fnac veut payer triple

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Travail dominical : la Fnac veut payer triple
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La direction de l'enseigne propose aux syndicats de tripler le salaire pour 12 dimanches travaillés par an.

Un salaire multiplié par trois voire par quatre pour les salariés qui acceptent de travailler le dimanche, c'est la proposition faite par la Fnac aux syndicats pour les convaincre de signer l'accord sur le travail dominical. Concrètement, la direction propose de payer ses salariés 200% en plus pour 40 dimanches, et même 300% en plus pour les 12 dimanches qui génèrent le plus de chiffre d'affaires dans l'année.

Réunion le 11 janvier

L'enseigne promet que le travail se fera sur la base du volontariat. Mais pour le syndicat Sud-Fnac, il s'agit d'une forme de chantage : "La direction utilise le blocage des salaires pour inciter les employés qui ont besoin à travailler quand la direction le désire". Ni la direction ni les syndicats majoritaires n'ont souhaité s'exprimer sur ce sujet. Une réunion est prévue lundi 11 janvier pour trouver un accord. D'autres enseignes y sont parvenues, comme Zara qui va ouvrir le dimanche avec des salaires augmentés de 110%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Travail le dimanche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.