Cet article date de plus d'un an.

Entreprises : "Les faux jetons" lève le voile sur les secrets des conseils d'administration

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Dabs les conseils d'administration, "les patrons sont chouchoutés par des administrateurs payés 60 000 euros pour 35 heures par an"
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

La journaliste Sophie Coignard, auteure des "Faux jetons", qui raconte les coulisses des conseils d'administration des entreprises, est l'invitée du JT du soir de franceinfo, lundi 18 novembre.

L'arrestation de Carlos Ghosn est arrivée pendant l'enquête de Sophie Coignard sur les conseils d'administration. Elle a renforcé sa détermination à révéler ce qui se passe dans ce qui est, selon la journaliste, "peut-être le dernier lieu de pouvoir caché".

"Connivence"

Le conseil d'administration du patron du groupe Renault-Nissan est constitué de "gens fringants qui laissaient absolument faire le PDG et qui était payé relativement cher pour ne rien surveiller", affirme-t-elle. "Résultat : une perte de capitalisation boursière de six milliards d'euros", précise-t-elle.

L'utilité principale des conseils d'administration est de décider combien de millions le PDG va gagner, révèle son livre Les faux jetons. "J'exagère un peu, mais quand Alstom allait très mal et allait être vendue à General Electric, il y a eu plus de comités de rémunération que de comités de stratégie ou d'audit, ça montre bien le chouchoutage des patrons, qui ont droit à des régimes spéciaux très favorables. Et les administrateurs n'ont aucun risque pour un peu de plus de 35 heures par an payées 60-70 000 euros dans une ambiance de connivence".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rachat d'Alstom

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.