Cet article date de plus de sept ans.

Alstom : Hollande demande au gouvernement d'"améliorer les propositions" de reprise

Le président de la République a réuni à l'Elysée Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Ségolène Royal pour discuter de l'avenir du groupe industriel français.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la République, François Hollande, sur le perron du palais de l'Elysée, à Paris, le 17 mai 2014. (GONZALO FUENTES / REUTERS)

François Hollande avait prévenu : l'Etat doit avoir "son mot à dire" dans l'avenir d'Alstom. Le président de la République a réuni plusieurs ministres à l'Elysée, lundi 19 mai, auxquels il a demandé de "continuer à améliorer les propositions" de reprise de l'industriel français, convoité par General Electric et Siemens.

Etaient convoqués le Premier ministre, Manuel Valls, le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, et la ministre de l'Energie, Ségolène Royal. Le chef de l'Etat leur a demandé de poursuivre leur travail "dans l'intérêt de l'emploi, des centres de décision et de l'indépendance énergétique", fait savoir son entourage.

Alstom fait l'objet d'une offre de reprise de sa branche énergie par l'Américain General Electric. L'Allemand Siemens est également sur les rangs et pourrait déposer prochainement une offre concurrente. Pour peser davantage dans le dossier, Arnaud Montebourg a signé un décret, paru jeudi au Journal officiel, qui devrait permettre à l'Etat de bloquer le rachat d'Alstom par un groupe étranger.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rachat d'Alstom

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.