Cet article date de plus de huit ans.

Prix du gaz : GDF Suez demande une hausse de 7%, "pas satisfaisant" répond le gouvernement

La Commission de régulation de l'énergie a reçu une demande de majoration de 7% des tarifs du gaz de la part de GDF Suez. La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a jugé ce matin que cette demande n'était "en l'état pas satisfaisante".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Fotolia.com)

Après l'augmentation de 2% cet été, GDF Suez espère obtenir
une nouvelle hausse des prix du gaz au 1er octobre. Selon le site internet du
Figaro
, le groupe aurait transmis sa demande à la Commission de régulation de l'énergie.
Une demande de majoration de ses tarifs pour répercuter l'évolution des coûts d'approvisionnement du groupe.

Une hausse de 7 % : une demande totalement irréaliste pour Thierry Saniez, délégué général de l'association de consommateurs CLCV (Consommation, Logement, Cadre de Vie).

Du côté du gouvernement, la hausse demandée parait aussi très exagérée : la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a estimé ce matin "qu'en l'état cette demande n'est pas satisfaisante, elle nous semble très élevée ".

Dans le détail, GDF Suez demanderait une revalorisation de
1% des prix réglementés, ainsi qu'une "hausse de rattrapage " de 6
points. Cette dernière correspond à la différence entre l'augmentation de 2% de
cet été et la hausse de 8% des coûts d'approvisionnement du groupe. Cette hausse concernerait près de onze millions de foyers.

En juillet dernier déjà, GDF Suez obtenait une hausse rétroactive des prix du gaz après le gel des tarifs pour les particuliers de octobre à décembre 2011, décidée par le gouvernement Fillon. Une facture salée, environ 2 euros par mois, jusqu'en juin 2014. Les associations de consommateurs avaient alors dénoncé un "grand n'importe quoi" .

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.