Cet article date de plus de neuf ans.

Pour se concentrer sur Internet, les 3 Suisses ferment boutiques

La marque réalise en effet 66 % de son chiffre d'affaires en ligne. Cette décision va entraîner le licenciement de 149 salariés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les trente-cinq boutiques du groupe de vente à distance emploient 149 personnes. (ALAIN LE BOT / PHOTONONSTOP / AFP)

Une page se tourne pour les 3 Suisses. Les trente-cinq boutiques du groupe de vente à distance fermeront définitivement dans les jours à venir, a-t-on appris mardi 24 janvier de sources concordantes. La marque veut ainsi se consacrer à la vente sur internet. Ces fermetures sont synonymes de licenciements pour 149 salariés.

• A quoi servaient les boutiques et pourquoi les fermer ?

L'existence de boutiques pour une enseigne de vente par correspondance peut surprendre. La mission principale de ces magasins était de proposer les catalogues en consultation, mais aussi d'aider à la commande, servir de point de retrait et de point de souscription à des cartes de crédit. Autant de services que les 3 Suisses estiment ajourd'hui dépassés. Le groupe préfère désormais s'appuyer sur internet et son réseau de 4 300 points relais en France.

Cette mesure fait suite à l'annonce en décembre 2010 d'un plan de modernisation pour le groupe 3 Suisses International, qui représente un investissement de 70 millions d'euros. L'un des volets de ce plan souligne que "le e-commerce est l'objectif prioritaire des enseignes" du groupe, basé dans le Nord.

La marque réalise en effet 66 % de son chiffre d'affaires sur internet, et sa marque Blancheporte est "le premier site français de vente d'habillement pour seniors sur internet", revendique le porte-parole des 3 Suisses. 

• Quel avenir pour les salariés ?

Le groupe affirme avoir cherché des repreneurs pour les boutiques, dont il est locataire, et avoir reçu quatorze propositions de reprise. Il dit avoir imposé au repreneur éventuel de faire une proposition de réembauche des 149 collaborateurs des 3 Suisses licenciés. Mais la décision ne satisfait pas les salariés : une déléguée syndicale a indiqué à l'AFP que cent dossiers avaient été déposés la semaine passée devant le tribunal des prud'hommes de Lille, afin de contester leur licenciement.

Outre les 149 personnes licenciées, le groupe a ouvert la porte à une centaine de départs volontaires dans les structures administratives et commerciales des enseignes 3 Suisses et Blancheporte. Au total, 257 postes seront ainsi supprimés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.