168 postes menacés chez le voyagiste Thomas Cook

La filiale française du groupe britannique, qui emploie 1 500 personnes, a détaillé son plan social.

Une agence Thomas Cook Voyages à Paris, le 27 avril 2009.
Une agence Thomas Cook Voyages à Paris, le 27 avril 2009. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

62 postes dans la distribution, 83 dans le tour-operating (production de voyages), et 23 dans les services support : le voyagiste Thomas Cook France a détaillé aux représentants du personnel l'étendue du plan social à venir. Un total de 168 postes sont menacés dans cette filiale française du groupe britannique.

Dans leur message aux salariés, les élus de l'intersyndicale (CFTC, CFDT, CGT, CFE-CGC, Unsa) se disent conscients de l'impatience des salariés à connaître leur sort "après de longs mois d'attente" et demandent à la direction "la mise en place immédiate d'une assistance psychologique". Ils précisent que la première réunion visant à lancer formellement le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) est prévue le 25 avril.

Le quotidien économique Les Echos avait évoqué en début de semaine la possibilité d'un plan de plus grande ampleur, portant sur la suppression de 240 postes. Thomas Cook France emploie quelque 1 500 personnes.