Occitanie : Scopelec est placée en redressement judiciaire, 2 600 emplois sont menacés

Les salariés de Scopelec etaient dans l'attente d'une décision concernant l'avenir de leur entreprise. Le tribunal de commerce de Lyon a finalement placé mardi la Scop en redressement judicaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Scopelec est la plus ancienne Société coopérative et participative (Scop) de France. Elle est placée en redressement judiciaire. Photo d'illustration. (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / VIA AFP)

Scopelec, l'une des plus anciennes Société coopérative et participative (Scop) de France, est placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon, rapporte mardi 27 septembre France Bleu Occitanie. En tout, 2 600 emplois sont menacés.

L'entreprise, basée dans le Tarn, est présente en Haute-Garonne dans la commune de Saint-Orens. Spécialisée dans l'entretien et l'installation de réseaux de télécommunications, elle emploie 500 personnes en région Occitanie et était dans l'attente d'une décision concernant son avenir.

Orange, principal client de Scopelec, n'a finalement pas débloqué les fonds qui auraient pu aider la Scop. L'opérateur pointe un manque de qualité dans le service rendu, un manque de compétences au sein de la Scop et l'impossibilité de lui confier des activités supplémentaires. Lundi 19 septembre, six députés La France insoumise dont François Ruffin s'étaient rendus sur place pour soutenir les salariés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.