Télécoms : Nokia annonce sa fusion avec le franco-américain Alcatel-Lucent

Les actionnaires de l'entreprise finlandaise détiendront 66,5% du nouveau groupe, ceux d'Alcatel-Lucent 33,5%. L'ensemble, Nokia Corporation, aura son siège en Finlande et conservera une forte présence en France.

Nokia a annoncé sa fusion avec Alcatel-Lucent, le 15 avril 2015.
Nokia a annoncé sa fusion avec Alcatel-Lucent, le 15 avril 2015. (BENOIT TESSIER / REUTERS)

La nouvelle est confirmée. L'équipementier télécoms Nokia et Alcatel-Lucent ont annoncé leur fusion dans un communiqué (en anglais), mercredi 15 avril, avec pour objectif de créer "un leader mondial de l'innovation dans les technologies de prochaine génération". Les actionnaires de Nokia détiendront 66,5% du nouveau groupe, ceux d'Alcatel-Lucent 33,5%.

Nokia fera une offre publique d'échange sur les actions Alcatel-Lucent en France et aux Etats-Unis, qui valorise l'entreprise franco-américaine à 15,6 milliards d'euros. Le nouvel ensemble, nommé Nokia Corporation, aura son siège en Finlande mais conservera une forte présence en France, assure le communiqué.

Un rapprochement suivi de près par le gouvernement

Le projet industriel est suivi de très près à Paris : Alcatel-Lucent compte près de 8 000 salariés dans l'Hexagone sur 53 000 et l'entreprise est membre du CAC 40, qui rassemble les plus grandes entreprises françaises cotées en Bourse. Dès mardi, quand les deux groupes ont confirmé mener des discussions sur un possible rapprochement, le président François Hollande a reçu leurs patrons respectifs, Rajeev Suri et Michel Combes.

"Ce qui est important pour nous, c'est que, d'une part il n'y aura aucune destruction d'emplois en France, et même davantage. Nous avons eu tous les engagements de la part de Nokia, expliquait mardi le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, à la radio BFM. Un centre d'excellence de recherche et développement sera développé en France."